Vivre en tant que Reflector

Quand j’ai découvert que j’étais Reflector, mon premier réflex a été de chercher un maximum d’explications dessus. Parce que quand je découvre un outil qui me permet de savoir qui je suis, je veux SAVOIR et COMPRENDRE. Je veux de l’info. Je veux ingurgiter un maximum de contenu pour bien l’assimiler.

Après quelques recherches, j’ai réussi à trouver quelques articles de blogue qui expliquaient certaines aspects. Mais jamais assez en profondeur à mon goût.

Faque ce soir, j’avais le goût d’en écrire un sur ce que j’aurai aimé lire quand j’ai découvert le HD. Pas un article qui reprenne que les infos de base.

Non.

Un article qui parlerait de ce que je perçois. De toutes ces choses qui font que 99% de la population ne pourront jamais comprendre ce que je ressens au quotidien et ce qui se bouscule dans ma tête.

 

Prends note que c’est là mon ressentit personnel hein. Je suis pas certifiée en Human Design et chacun est unique. Possible que tu sois Reflector et que ça ne te rejoigne pas totalement.

 

 

Quand j’étais plus jeune, on me disait « Mélissa, tu peux pas te laisser porter comme ça. Faut que tu te bouges. Faut que tu réagisses, faut que tu prennes des décisions, faut que tu prennes ta vie en main. »

Mais la vérité, c’est que j’aime ça, moi, flotter. Me laisser bercer.

Un peu comme si j’étais sur une bouée perdue en pleine mer. Rien à quoi s’agripper. Avoir juste à se laisser emporter par le courant, de vague en vague, sans aucune destination.

Regarder les mouettes voler dans le ciel, admirer les îles et les gens passer au loin. Le cul dans l’eau. Les épaules chauffées au soleil. Le bout des doigts qui frôlent la surface de l’océan.

Ne penser à rien. Juste admirer. Profiter du moment, intimement convaincue que la vie me portera au bon endroit. Juste me laisser surprendre par le voyage, sans projeter d’attentes sur la destination ou le résultat. Juste aimer tout ce qui se met sur mon chemin sans rien planifier.

 

Le truc, c’est pas que j’ai pas d’énergie. C’est juste que j’aspire pas à l’utiliser pour travailler. Au sens commun du terme je parle. Tout ce que je veux, c’est utiliser cette énergie pour aider les autres, leur apporter du bonheur, leur montrer que la vie est belle, à quel point ce sont des personnes formidables et magnifiques.

Parce que ce que tu sais pas, c’est qu’à chaque fois que je me tiens devant toi, je te vois dans toute ton authenticité, dans toute ta beauté.

Sans même m’en rendre compte, instinctivement, mon corps va s’ajuster à toi. Je vais mimer tes gestes, imiter ton accent, tes intonations de voix, prendre tes expressions. C’est pas que j’ai pas de personnalité. C’est que c’est ça, ma personnalité. Je suis là pour te montrer qui tu es, tout ce qui te compose. Ma seule mission dans la vie, c’est que tu vois tout ce qui te rend unique et tellement belle.

 

Là où c’est paradoxal, c’est que même si j’aspire à être au contact des gens, en même temps,  j’aime pas ça. Tu vois celle qui reste toujours dans un coin de la salle en groupe, qui parle à personne, qui reste en retrait ? Bah c’est moi.

Tu vois celle qui est la première à dire à 22h « Houlà! Il est tard, je vais me rentrer ». Ou celle qui a toujours une bonne excuse pour ne pas venir ? Bah c’est encore moi.

C’est pas que je t’aime pas hein. Ou que tu m’ennuies. C’est juste que j’ai tellement une énergie différente de la tienne que je me sens toujours en décalage. Un peu comme une pièce de puzzle rapportée qu’on essayerait de faire fiter dans un jeu qui serait pas le sien. Et c’est tellement fatigant.

C’est un peu comme si je venais d’une autre planète. Comme si t’étais fait de feu et moi d’eau. Tu brûles sans cesse, tu danses, tu tiens chaud. Alors que moi, je bouge pas, je fige et j’ai froid. C’est comme si on parlait pas la même langue. Oui on peut arriver à se comprendre avec des gestes. Mais ce sera jamais comme si elle faisait partie de moi. Je lutterais toujours pour essayerais de te comprendre.

Il me faudra 2 fois plus d’énergie que toi pour me maintenir à flot. Faque m’en veut pas si je préfère rester dans mon cocon. C’est qu’il me tient chaud et qu’il me demande pas de lutter pour rester attentive. Je peux m’y laisser flotter sans crainte.

 

Mais je te rassure, ça m’empêche pas de t’aimer pareil.

Tu verras même que je ferais toujours tout pour que tu te sentes heureuse.

Parce que, de toi à moi, je vais te l’avouer, je supporte pas le conflit. À chaque fois que quelqu’un va mal, est en colère ou énervé, je le ressens. Je le ressens tellement fort, si tu savais. C’est comme si je me prenais un coup de poing en plein milieu du ventre. Ça me lance pendant des heures.

Alors je m’efface. Je m’excuse. Même si je suis pas responsable. Même si c’est toi la responsable. Parce que tout ce que je veux, c’est que la douleur cesse. Et pour ça, j’ai qu’un seul moyen : que tu te sentes mieux.

En fait, non. C’est pas vrai.

Il y a bien un autre moyen.

C’est que je parte. C’est que je m’éloigne de toi. Parce que dès que j’aurais quitté ton aura, dès que je serais assez loin de tes énergies, ça sera fini. Je ne ressentirais plus rien. Tout aura disparu. Comme si je n’avais jamais rien ressentit.

Mais mes souvenirs, eux, ils oublieront pas.

 

C’est pour ça que je continuerais de fuir à chaque fois que je commencerais à me sentir à nouveau mal à cause du ressentit des autres. C’est comme une sonnette d’alarme. Un véritable instinct de survie.

C’est comme se brûler en touchant une flamme. T’y mets la main une fois, mais pas deux.

 

Certains diront que c’est lâche, égoïste. Que ce n’est pas affronter ses problèmes.

Moi je dis que c’est choisir d’aller mieux. Que c’est choisir de vivre plutôt que de mourir à petit feu.

Que c’est leur montrer que pour eux aussi c’est possible de choisir une vie qui leur apporte plus de bonheur au quotidien.

Que tout n’est pas figé. Que tout peut changer. Qu’ils peuvent choisir d’être heureux s’ils le souhaitent suffisamment fort.

 

Parce qu’en tant que Reflector, c’est tout ce qu’on veut dans la vie.

Avoir la surprise de ressentir que tous les êtres de la Terre se sentent heureux et en harmonie ❤️.